Interpellez députés et sénateurs ! Black Friday, E-commerce, Climat… Les limites du capitalisme sont dépassées

Le confinement lié au coronavirus aggrave la désertification des centres villes. Cette dernière avait déjà bien commencé avec l’implantation débridée des grandes surfaces en périphérie, et cela s’accentue avec le e-commerce. Ce n’est pas le principe du commerce en ligne en tant que tel que nous critiquons. L’exemple des magasins « La ruche qui dit oui », qui permettent la commande en ligne auprès de petits producteurs locaux, est une excellente chose. Idem pour les initiatives actuelles appelées « Clique & collecte » auprès des petits commerçants.

A l’heure où le re-confinement contraint 200 000 commerces non-alimentaires à fermer leurs portes, les grandes plateformes de e-commerce comme Amazon accroissent leurs parts de marché et menacent plus que jamais les commerces de proximité.

Il faut d’urgence casser  l’emprise des G.A.F.A.M notamment d’Amazon :

  • Cela commence par exiger du gouvernement une taxe exceptionnelle sur les bénéfices réalisés  et le paiement des impôts. Trouvez ci-dessous un modèle de courrier à adresser à nos députés et sénateurs, ainsi que leurs coordonnées.
  • Soutenons la pétition des 150 citoyens pour le climat

17 septembre 2020 : les manifestations dans l’Oise

En dépit de l’urgence sociale et climatique, le gouvernement s’obstine dans l’impasse des politiques libérales. C’est pourquoi Attac  appelle, aux côtés des organisations syndicales (CGT, FSU, Solidaires, FIDL, MNL, Unef et UNL), à une grande journée de mobilisation le jeudi 17 septembre.

Les manifestations dans l’Oise :

– Compiègne : 10h, Cours Guynemer

– St Maximin : 10h, Rond-point du Bois des Fenêtres

– Beauvais : 14h30, Place Jeanne Hachette

Action contre Amazon du 17 juin : retour en images

Attac Oise participe et soutient toutes les alternatives locales et les actions pour construire un monde plus juste, plus durable et plus fraternel. Le 17 juin a eu lieu une journée internationale contre la « réintoxication du monde »,  contre les agissements néfastes des multinationales et en particulier Amazon, à la fois sur le plan du travail, de la fiscalité et de l’écologie.

Dans ce cadre, Attac Oise  a organisé une action  qui a rassemblé une soixantaine de participants en soutien à la proposition de loi « instaurant un moratoire sur l’implantation de nouveaux entrepôts logistiques destinés aux opérateurs du commerce en ligne et portant mesures d’urgence pour protéger le commerce de proximité d’une concurrence déloyale »

Cette proposition de loi fait suite à la pétition lancée par la confédération des commerçants de France et l’association des « amis de la terre »

Dans un souci d’information visant l’éducation populaire, veuillez trouver un dossier très complet concernant Amazon sur le site attacoise.org

1/ La proposition de loi déposée à l’assemblée nationale

2/ Une analyse approfondie du système Amazon réalisée par 3 organisations : “les amis de la terre”, ATTAC et Solidaires

3/ L’étude de l’ex secrétaire d’état au numérique, Mounir Mahjoubi, démontrant la destruction des emplois par Amazon

Même si on ne peut pas revenir en arrière sur l’ouverture du site de Senlis, cette action n’est pas du tout  un baroud d’honneur.

Nous continuons à agir pour modifier la loi concernant le commerce en ligne et la fiscalité des entreprises comme Amazon.

Dossier : Luttons contre la réintoxication du monde à partir du 17 juin

Attac oise participe et soutient toutes les alternatives locales et les actions pour construire un monde plus juste, plus durable et plus fraternel.

Dans cette optique il appelle à participer à toutes les actions “contre la réinoxication du monde” : A partir du 17 juin, actions contre la réintoxication du monde. Construisons ensemble le monde d’après.

Actuellement se mènent des campagnes contre les agissements néfastes des multinationales et en particulier Amazon, à la fois sur le plan du travail, de la fiscalité et de l’écologie.

Dans un souci d’information visant l’éducation populaire, veuillez trouver un dossier concernant Amazon

1/ La proposition de loi déposée à l’assemblée nationale

2/ Une analyse approfondie du système Amazon réalisée par 3 organisations : “les amis de la terre”, ATTAC et Solidaires

3/ L’étude de l’ex secrétaire d’état au numérique, Mounir Mahjoubi, démontrant la destruction des emplois par Amazon

N’hésitez pas à faire circuler ces informations

Communiqué de presse : la privatisation des aérodromes de Paris

Le Gouvernement a décidé de procéder à la privatisation des « Aéroports De Paris » (ADP) : ce projet touche à des enjeux considérables sur les plans stratégique, économique, écologique et social pour notre pays.

Certes, les privatisations n’ont pas démarré d’hier, mais ce gouvernement accélère ce processus qui s’apparente à une vente à la découpe de la France, avec des parts de plus en plus importantes du patrimoine Français payé par nos impôts, bradés à des intérêts privés : autoroutes, SNCF, Française des jeux, barrages hydro-électriques et donc aujourd’hui ADP (Aéroport de Paris).

L’affaire est si grave que 130 Députés et 118 Sénateurs de différents groupes politiques (EELV, LFI, PS, PCF, Les Républicains ….) ont déposé ensemble un projet de loi référendaire qui a pour objectif de soumettre aux Français « une proposition de loi visant à affirmer le caractère de service public national de l’exploitation des aérodromes de Paris ».  Pour que la question soit posée aux électrices et aux électeurs, l’étape suivante consiste à réunir 10% du corps électoral national d’ici le 12 mars 2020, comme le prévoit l’article 11 de la Constitution.

Qu’en est-il aujourd’hui à la clôture des votes ?

Malgré l’absence totale de publicité, au 21 février un million et 85.000 personnes ont participé au RIP

Merci à toutes celles et tous ceux qui ont pris le temps de voter.

Dans le cadre de la réforme constitutionnelle envisagée par le président de la république, celui-ci a annoncé qu’il souhaitait ramener le nombre de signataire à un million pour déclencher un référendum. Nous lui disons « chiche ».

Mais au-delà de cette bataille contre la privatisation des biens publics, nous tenons à rappeler notre opposition à l’extension d’ADP, la construction d’une nouvelle gare ainsi que du projet « Europa city » qui aggraveraient les crises climatiques et environnementales en artificialisant les sols les plus fertiles du nord de Paris.

Le collectif Oise contre la privatisation d’ADP

Breuil le vert le 29.02.20