Action contre les banques – Samedi 17 avril à Creil

Comme vous pouvez le constater Attac Oise ne reste pas “les 2 pieds dans le même sabot” malgré les difficultés à se mobiliser. La construction du “monde d’après” c’est maintenant que cela se joue. Dans le cadre d’une journée nationale d’action contre la “réintoxication du monde”, nous dénonçons par cette action le scandale des frais bancaires pour les plus précaires, et l’activité néfaste des grandes banques françaises (évasion fiscale et investissement dans les énergies fossiles).

Communiqué de presse sur le scandale des frais bancaires et la nocivité sociale et écologique des banques

Sur les frais bancaires

UFC Que choisir estime que chaque année environ 7 milliards d’euros sont ainsi ponctionnés par les banques aux 8 millions de personnes concernées par ces frais bancaires.

Bruno Lemaire, le ministre de l’économie a reconnu la pertinence du problème, qu’il compte régler par un décret et un dialogue avec les banques. Mais cela ne règle pas l’arbitraire des banques qui favorisent les clients les plus riches et ponctionnent les clients « fragiles ».

Depuis novembre 2020, des mesures de plafonnement des frais bancaires ont été mises en place en faveur des « clients fragiles » Ces frais sont plafonnés à un maximum de 25 € par mois pendant une durée fixe de 3 mois. Ce plafond peut être ramené à 20 € si le client bénéficie d’une offre spécifique « client fragile » de la part de sa banque. Cependant les banques traînent à proposer le service « Offre Client Fragile » aux personnes en difficultés de paiement. Actuellement environ 500 000 en bénéficient sur les 3,5 millions qui y sont éligibles.

Et que font les banques de cet argent ponctionné abusivement sur les plus pauvres ?

Sur l’évasion fiscale

Elles continuent de favoriser l’évasion fiscale (environ 100 milliards par an) et utilisent une partie pour continuer à investir dans les énergies fossiles

Sur l’écologie

4 entreprises (Crédit agricole, société générale, total, Bnp Paribas), chacune prise isolément, ont une empreinte carbone supérieure à celle de la France. Ces chiffres démontrent la contribution majeure des grandes entreprises françaises au réchauffement climatique, en contradiction flagrante avec leurs discours.

Sur la loi Climat

Et pendant ce temps que font les députés de la majorité ?

« Le Parlement a jugé irrecevable l’ensemble des amendements (déposés par 117 députés dont 45 LREM) concernant la responsabilité des entreprises dans le changement climatique », constate ainsi l’association Oxfam. À titre d’exemple, l’amendement porté par Delphine Batho sur la participation des entreprises, à hauteur de leur chiffre d’affaires, au financement de la transition écologique – selon la proposition PT3.2 de la Convention Citoyenne pour le climat – a été jugé irrecevable par le gouvernement.

C’est pour dénoncer ces scandales, que nous organisons une manifestation devant des banques de Creil le samedi 17 avril à partir de 10h

Retour en images – Manifestation “pour une Vraie Loi Climat” du 28 mars 2021

Retrouvez le bilan de notre action sur France 3 Picardie, qui a réunit près de 600 personnes dynamiques, joyeuses, motivées, déterminées et responsables (vis à vis du covid) à Clermont-de-l’Oise

Le Courrier Picard a consacré un article au sujet de la manifestation :

Le Bonhomme Picard en a parlé également :

Ainsi que Oise Hebdo :

Enfin, un grand merci à Pascal Gély pour ces photos !

Marche pour le Climat Manifestation a l appel de : ALEP, ALSO, AMAP de Creil, ANACR, ATTAC, AUSV, Cap Sud Emergence, Carnaval des Possibles, Cent pour un Toit / Famille, Centre G. Brassens, Citoyens pour le climat, CLAC, CLCV, Collembole, Confederation paysanne, Correlation, Ecureuils Roux, Escape Frame, FO Cheminots, FSU, La Discute, La petite Bray tagne, LDH, Oisux, SNEP, Reseau veillee des ecoles, SNUIPP, Solidarite Migrants, UD-CGT A Clermont de l’Oise le 28 mars 2021.

MANIFESTATION ANNULEE le 20 mars 2021 : Droit au séjour pour Thierno

Suite aux annonces gouvernementales instaurant de nouvelles mesures en lien avec la situation sanitaire, et devant les interrogations légitimes que se posaient les citoyens au sujet de la manifestation prévue ce samedi 20 mars à Nogent et Creil, le collectif organisateur a décidé d’annuler cette manifestation et de la reporter à une date ultérieure où les jeunes majeurs concernés pourront participer et s’exprimer.

Les actions en leur faveur ont déjà obtenu un premier grand résultat : la levée de l’OQTF pour Thierno Tahirou, dont la situation va pouvoir évoluer favorablement. Mais pendant ce temps d’autres OQTF aussi injustes tombent quotidiennement sur des jeunes. La lutte continue donc avec la même détermination malgré ce contretemps.

le Collectif organisateur


ATTAC OISE – CENT POUR UN TOIT OISE – COLLECTIF DE SOUTIEN À THIERNO TAHIROU – LIGUE DES DROITS DE L’HOMME – SOLIDARITÉ MIGRANTS BEAUVAIS – SOLIDARITÉ SANS PAPIERS CREIL – CERCLE DE SILENCE DE BEAUVAIS – FSU – UNSA ÉDUCATION – LIBRE PENSÉE OISE – SECOURS CATHOLIQUE

Manifestation samedi 13 mars 2021 contre la Loi sécurité globale

MANIFESTATION à BEAUVAIS SAMEDI 13 mars 2021
10h30 place Jeanne-Hachette

Rappel : La proposition de loi « Sécurité Globale », représente une atteinte gravissime à l’Etat de droit et aux libertés fondamentales. Son article 24 cherche à dissuader tout ci- toyen de filmer l’action de la police, ce qui entraverait la liberté d’informer et d’être in- formé et invisibiliserait davantage les violences policières.

L’ensemble de la loi élargit de manière indiscriminée les pouvoirs de surveillance de la police, en généralisant l’usage des drones et de caméras-piétons, dispositifs pouvant être reliés à des logiciels de reconnaissance faciale qui annihilent toute notion de vie privée dans l’espace public. Ce texte, avec le projet de loi « Confortant les principes de la Répu- blique », les décrets élargissant le fichage politique ou les récentes attaques contre les libertés académiques, est le symbole d’une évolution d’un Etat de droit vers un Etat de police, dans lequel le citoyen est considéré comme une menace. Enfin, le Schéma natio- nal de maintien de l’ordre (SNMO) du 16 septembre, dont la coordination demande sa suppression, assimile les journalistes à des manifestants.

La France glisse doucement mais sûrement vers un état illibéral, autoritaire et policier, alors que le monde entier est confronté à une pandémie. Nos libertés, si chèrement ac- quises, fondent comment neige au soleil depuis de nombreux mois. La société civile tou- te entière doit prendre conscience que le jour d’après que nous espérions plus solidaire se transforme finalement en cauchemar d’après.

Créée le 8 novembre 2020, la Coordination nationale #StopLoiSécuritéGlobale est déter- minée à s’opposer à tous ces textes liberticides sur lesquels les parlementaires légifèrent en service commandé par le gouvernement pour restreindre nos libertés.

Cet appel national et local est lancé par un front constitué d’organisations syndicales, d’associations et de partis politiques membres entre autres du collectif « Stop LoiSé- curitéGlobale » et du collectif « Oise pour la Liberté d’Expression » : ANACR Oise, Association France Palestine, Solidarité Beauvais, ATTAC, Le Cercle Condorcet de l’Oise, La Ligue des droits de l’Homme BEAUVAIS, La Libre pensée Oise, CGT Oise, FSU Oise, La France Insoumise du Beauvaisis, NPA Oise, PCF OISE, Solidarité Migrants,…

Retour en images : Attac Oise se mobilise contre Amazon ! Action du 30 janvier 2021

Ce samedi 30 janvier, à l’initiative d’Attac Oise, un rassemblement s’est tenu à l’encontre de l’installation d’Amazon à Senlis, et fut l’occasion d’établir un premier contact avec les salarié.e.s de l’entrepôt.

Malgré une météo qui a peut être fait hésiter plus d’un.e, nous l’avons fait et ce fut une réussite. Près de 50 personnes se sont rassemblées dans une ambiance festive… et il a même fait presque beau sur la fin de matinée. Nous avons ainsi contribué à la réussite de l’action nationale d’aujourd’hui contre les pratiques d’Amazon (voir sur le site d’Attac France).

Prise de parole du président d’Attac Oise , Thierry Patinet
Chaîne humaine

Nous avons pu avoir une excellente couverture de presse (la radio locale RVM, 2 journaux – Le Parisien et Oise hebdo – et surtout France3 Picardie.

Après renseignements nous tenons à préciser :

– Amazon communique sur le fait qu’il aide les commerçants à trouver des débouchés. Mais il faut savoir qu’Amazon fixe unilatéralement les conditions et met ainsi les commerçants sous sa dépendance. Un exemple, quand la France a adopté la taxe GAFA, Amazon a directement répercuté sur les commerçants une hausse de sa commission de 3%.
Concernant l’interview des 2 salarié.e.s, sans remettre en cause leur parole (tant mieux s’ils vivent bien leur situation), ceci étant ;

– Amazon mène un gros travail de communication pour faire parler des salariés expliquant à quel point c’est le bonheur de travailler pour Amazon. Pour nous ce n’est que de la com et  les salariés lambda n’ont pas le droit de parler (les intérimaires signent même une charte de confidentialité leur interdisant de s’exprimer). N’oublions pas qu’Amazon mène une politique antisyndicale et que nous faisons plus confiance aux syndicats pour décrire la réalité des conditions de travail chez Amazon. Enfin nous vous renvoyons sur l’excellent reportage d’Elise lucet (dans cash investigation du 28 janvier) intitulé “Entrepôts, un univers impitoyable”

Pour lire l’article, clic droit puis “afficher l’image”

Nous vous invitons à relayer dans vos réseaux la dynamique que nous avons créée, et qui participe de la convergence des luttes !

Rassemblement devant Amazon Senlis – Samedi 30 janvier 11h

Rassemblement autorisé par la préfecture, samedi 30 janvier à partir de 11h devant le site d’Amazon Senlis (rond point route de Crépy-en-Valois).

Cette action a pour but de dénoncer les pratiques d’Amazon à la fois sur l’évasion fiscale, les atteintes à l’environnement, la destruction des emplois locaux, les conditions de travail des salarié.e.s d’Amazon, exiger un moratoire sur les nouvelles ouvertures prévues et modifier la fiscalité en faveur des petits commerçants.

Cette action s’inscrit dans le cadre d’une journée nationale devant tous les sites d’Amazon en France en participant à une chaîne humaine et la plantation d’un arbre.

Interpellez députés et sénateurs ! Black Friday, E-commerce, Climat… Les limites du capitalisme sont dépassées

Le confinement lié au coronavirus aggrave la désertification des centres villes. Cette dernière avait déjà bien commencé avec l’implantation débridée des grandes surfaces en périphérie, et cela s’accentue avec le e-commerce. Ce n’est pas le principe du commerce en ligne en tant que tel que nous critiquons. L’exemple des magasins « La ruche qui dit oui », qui permettent la commande en ligne auprès de petits producteurs locaux, est une excellente chose. Idem pour les initiatives actuelles appelées « Clique & collecte » auprès des petits commerçants.

A l’heure où le re-confinement contraint 200 000 commerces non-alimentaires à fermer leurs portes, les grandes plateformes de e-commerce comme Amazon accroissent leurs parts de marché et menacent plus que jamais les commerces de proximité.

Il faut d’urgence casser  l’emprise des G.A.F.A.M notamment d’Amazon :

  • Cela commence par exiger du gouvernement une taxe exceptionnelle sur les bénéfices réalisés  et le paiement des impôts. Trouvez ci-dessous un modèle de courrier à adresser à nos députés et sénateurs, ainsi que leurs coordonnées.
  • Soutenons la pétition des 150 citoyens pour le climat

17 septembre 2020 : les manifestations dans l’Oise

En dépit de l’urgence sociale et climatique, le gouvernement s’obstine dans l’impasse des politiques libérales. C’est pourquoi Attac  appelle, aux côtés des organisations syndicales (CGT, FSU, Solidaires, FIDL, MNL, Unef et UNL), à une grande journée de mobilisation le jeudi 17 septembre.

Les manifestations dans l’Oise :

– Compiègne : 10h, Cours Guynemer

– St Maximin : 10h, Rond-point du Bois des Fenêtres

– Beauvais : 14h30, Place Jeanne Hachette