Attac Oise soutien la Journée mondiale de mobilisation de la jeunesse pour le climat et la justice sociale le 19 Mars

Depuis janvier 2019, Youth for Climate est le mouvement des jeunes pour le climat, avec 130 groupes locaux en France, et dans de très nombreux pays avec le mouvement Fridays for Future, lancé par Greta Thunberg

Une fois de plus, la jeunesse se mobilisera pour le climat et la justice sociale le 19 Mars 2021.Motivée par l’inaction toujours flagrante du gouvernement et des pouvoirs publics pour garantir son avenir, elle continue, 2 ans après la première grève pour le climat du 15 Mars 2019, de rappeler l’urgence climatique, celle d’écouter les scientifiques, celle d’une transition radicale et socialement juste, et celle d’un système plus démocratique. Le saccage des mesures de la Convention Citoyenne pour le Climat, dont plus de 80% ont été modifiées ou tout simplement supprimées, n’est qu’une illustration de plus de l’absence de volonté du gouvernement à prendre des mesures réelles. L’ensemble des instances d’évaluation des mesures est critique. Du Haut Conseil pour le Climat qui dit du projet de loi que les mesures qu’il contient « ont un potentiel limité[…] soit à cause de leur périmètre d’application restreint ou des délais allongés de mise en œuvre » [1] au CESE affirmant que la « mise en œuvre [des mesures] à terme rapproché est incertaine » et qualifie les mesures prises d’ « insuffisantes »[2], en passant par le Conseil d’État qui souligne que l’étude d’impact est « trop souvent superficielle » [3], il ne semble rester des 149 propositions formulées par les citoyen·nes qu’une silhouette disparaissant sous la montagne d’expérimentations et remises à plus tard.

Manifestation samedi 13 mars 2021 contre la Loi sécurité globale

MANIFESTATION à BEAUVAIS SAMEDI 13 mars 2021
10h30 place Jeanne-Hachette

Rappel : La proposition de loi « Sécurité Globale », représente une atteinte gravissime à l’Etat de droit et aux libertés fondamentales. Son article 24 cherche à dissuader tout ci- toyen de filmer l’action de la police, ce qui entraverait la liberté d’informer et d’être in- formé et invisibiliserait davantage les violences policières.

L’ensemble de la loi élargit de manière indiscriminée les pouvoirs de surveillance de la police, en généralisant l’usage des drones et de caméras-piétons, dispositifs pouvant être reliés à des logiciels de reconnaissance faciale qui annihilent toute notion de vie privée dans l’espace public. Ce texte, avec le projet de loi « Confortant les principes de la Répu- blique », les décrets élargissant le fichage politique ou les récentes attaques contre les libertés académiques, est le symbole d’une évolution d’un Etat de droit vers un Etat de police, dans lequel le citoyen est considéré comme une menace. Enfin, le Schéma natio- nal de maintien de l’ordre (SNMO) du 16 septembre, dont la coordination demande sa suppression, assimile les journalistes à des manifestants.

La France glisse doucement mais sûrement vers un état illibéral, autoritaire et policier, alors que le monde entier est confronté à une pandémie. Nos libertés, si chèrement ac- quises, fondent comment neige au soleil depuis de nombreux mois. La société civile tou- te entière doit prendre conscience que le jour d’après que nous espérions plus solidaire se transforme finalement en cauchemar d’après.

Créée le 8 novembre 2020, la Coordination nationale #StopLoiSécuritéGlobale est déter- minée à s’opposer à tous ces textes liberticides sur lesquels les parlementaires légifèrent en service commandé par le gouvernement pour restreindre nos libertés.

Cet appel national et local est lancé par un front constitué d’organisations syndicales, d’associations et de partis politiques membres entre autres du collectif « Stop LoiSé- curitéGlobale » et du collectif « Oise pour la Liberté d’Expression » : ANACR Oise, Association France Palestine, Solidarité Beauvais, ATTAC, Le Cercle Condorcet de l’Oise, La Ligue des droits de l’Homme BEAUVAIS, La Libre pensée Oise, CGT Oise, FSU Oise, La France Insoumise du Beauvaisis, NPA Oise, PCF OISE, Solidarité Migrants,…

Appels pour le 6 mars : l’association Attac Oise sera présente !

Plusieurs rassemblements auront lieu dans l’Oise le 6 mars 2021 à 10h30 sur le marché à BEAUVAIS, COMPIEGNE

Dress code : venez habillé-e-s de vos vêtements de travail favoris (bleus, blouses, tabliers)

POUR L’ÉGALITÉ PROFESSIONNELLE ET SALARIALE : 25 % d’écart de salaire entre les femmes et les hommes. C’est comme si chaque jour à partir de 15h40, les femmes travaillaient gratuitement. Ça suffit !

POUR LA MIXITÉ DES MÉTIERS ET LA REVALORISATION DES MÉTIERS A PRÉDOMINANCE FÉMININE : Seuls 17 % des métiers sont mixtes et 50 % des femmes se concentrent dans 10 familles de métiers à forte utilité sociale mais sous-payés (aides à domicile, assistantes maternelles, agente d’entretien, métiers du soin, de l’éducation). Ça suffit !

POUR LE PARTAGE DES TÂCHES DOMESTIQUES ET ÉDUCATIVES :71 % des tâches domestiques sont prises en charge par les femmes et 65 % pour les tâches éducatives. Une femme consacre en moyenne 16 heures de plus par semaine qu’un homme a la réalisation de ces tâches. Le confinement a encore aggravé la situation. Ça suffit !

POUR L’ACCES DE TOUTES AUX DROITS FONDAMENTAUX ET A DES SERVICES PUBLICS DE QUALITÉ : Il faut des logements décents et accessibles à toutes et tous, des services publics accessibles à toutes sur l’ensemble du territoire… Ça suffit !

POUR LA PROTECTION DES FEMMES VICTIMES DE VIOLENCES SEXISTES ET SEXUELLES : 1 milliard pour lutter contre ces violences est nécessaire. 225 000 femmes victimes de violences conjugales (et 97 féminicides en 2020), 1 viol toutes les 6 minutes. Ça suffit !

POUR EN FINIR AVEC LE HARCÈLEMENT ET LES VIOLENCES AU TRAVAIL : 1 femme sur 3 harcelée sexuellement et 80 % confrontées à des comportements sexistes au travail. Ça suffit !

POUR DÉNONCER LES DISCRIMINATIONS DE GENRE, DE CLASSE ET DE RACE ET LES VIOLENCES RACISTES :Des femmes sont à la croisée de plusieurs formes de discriminations mais aussi de violences comme les femmes migrantes. Ça suffit !

POUR L’ACCÈS PARTOUT ET A TOUTES A l’IVG : 5000 femmes partent chaque année avorter à l’étranger car elles ont dépassé les délais. Ça suffit !

Manifestation pour le respect des droits des mineurs et jeunes majeurs isolés :
> BEAUVAIS, 6 mars 2021 13h30 devant la gare

Et aussi :
> NOGENT/CREIL, 20 mars 2021 à 14h place des 3 rois

Plus d’informations sur le tract suivant :

Retour en images : Attac Oise se mobilise contre Amazon ! Action du 30 janvier 2021

Ce samedi 30 janvier, à l’initiative d’Attac Oise, un rassemblement s’est tenu à l’encontre de l’installation d’Amazon à Senlis, et fut l’occasion d’établir un premier contact avec les salarié.e.s de l’entrepôt.

Malgré une météo qui a peut être fait hésiter plus d’un.e, nous l’avons fait et ce fut une réussite. Près de 50 personnes se sont rassemblées dans une ambiance festive… et il a même fait presque beau sur la fin de matinée. Nous avons ainsi contribué à la réussite de l’action nationale d’aujourd’hui contre les pratiques d’Amazon (voir sur le site d’Attac France).

Prise de parole du président d’Attac Oise , Thierry Patinet
Chaîne humaine

Nous avons pu avoir une excellente couverture de presse (la radio locale RVM, 2 journaux – Le Parisien et Oise hebdo – et surtout France3 Picardie.

Après renseignements nous tenons à préciser :

– Amazon communique sur le fait qu’il aide les commerçants à trouver des débouchés. Mais il faut savoir qu’Amazon fixe unilatéralement les conditions et met ainsi les commerçants sous sa dépendance. Un exemple, quand la France a adopté la taxe GAFA, Amazon a directement répercuté sur les commerçants une hausse de sa commission de 3%.
Concernant l’interview des 2 salarié.e.s, sans remettre en cause leur parole (tant mieux s’ils vivent bien leur situation), ceci étant ;

– Amazon mène un gros travail de communication pour faire parler des salariés expliquant à quel point c’est le bonheur de travailler pour Amazon. Pour nous ce n’est que de la com et  les salariés lambda n’ont pas le droit de parler (les intérimaires signent même une charte de confidentialité leur interdisant de s’exprimer). N’oublions pas qu’Amazon mène une politique antisyndicale et que nous faisons plus confiance aux syndicats pour décrire la réalité des conditions de travail chez Amazon. Enfin nous vous renvoyons sur l’excellent reportage d’Elise lucet (dans cash investigation du 28 janvier) intitulé “Entrepôts, un univers impitoyable”

Pour lire l’article, clic droit puis “afficher l’image”

Nous vous invitons à relayer dans vos réseaux la dynamique que nous avons créée, et qui participe de la convergence des luttes !

Rassemblement devant Amazon Senlis – Samedi 30 janvier 11h

Rassemblement autorisé par la préfecture, samedi 30 janvier à partir de 11h devant le site d’Amazon Senlis (rond point route de Crépy-en-Valois).

Cette action a pour but de dénoncer les pratiques d’Amazon à la fois sur l’évasion fiscale, les atteintes à l’environnement, la destruction des emplois locaux, les conditions de travail des salarié.e.s d’Amazon, exiger un moratoire sur les nouvelles ouvertures prévues et modifier la fiscalité en faveur des petits commerçants.

Cette action s’inscrit dans le cadre d’une journée nationale devant tous les sites d’Amazon en France en participant à une chaîne humaine et la plantation d’un arbre.

Interpellez députés et sénateurs ! Black Friday, E-commerce, Climat… Les limites du capitalisme sont dépassées

Le confinement lié au coronavirus aggrave la désertification des centres villes. Cette dernière avait déjà bien commencé avec l’implantation débridée des grandes surfaces en périphérie, et cela s’accentue avec le e-commerce. Ce n’est pas le principe du commerce en ligne en tant que tel que nous critiquons. L’exemple des magasins « La ruche qui dit oui », qui permettent la commande en ligne auprès de petits producteurs locaux, est une excellente chose. Idem pour les initiatives actuelles appelées « Clique & collecte » auprès des petits commerçants.

A l’heure où le re-confinement contraint 200 000 commerces non-alimentaires à fermer leurs portes, les grandes plateformes de e-commerce comme Amazon accroissent leurs parts de marché et menacent plus que jamais les commerces de proximité.

Il faut d’urgence casser  l’emprise des G.A.F.A.M notamment d’Amazon :

  • Cela commence par exiger du gouvernement une taxe exceptionnelle sur les bénéfices réalisés  et le paiement des impôts. Trouvez ci-dessous un modèle de courrier à adresser à nos députés et sénateurs, ainsi que leurs coordonnées.
  • Soutenons la pétition des 150 citoyens pour le climat

13 novembre 19h : Atelier-Débat “Black Friday et consommation”

L’écume du jour, en partenariat avec Attac Oise, vous invite à une réunion Zoom planifiée le Vendredi 13 novembre de 19h à 20h30 sur le thème du “Black Friday” et de la consommation

Participer à la réunion Zoom
https://us02web.zoom.us/j/89419582782?pwd=aTVPRmg2ZTNxNk16Zkx1c3pUNTRQdz09

ID de réunion : 894 1958 2782
Code secret : 035391 Par téléphone
Composez  01 70 95 03 50
ID de réunion : 894 1958 2782
Code secret : 035391

Un cadre pour débattre du “Black Friday” et de la consommation, Attac Oise nous propose une intervention de 15 à 20 minutes puis débat avec le souci de dégager des pistes d’actions citoyennes
Bien identifier plusieurs problématiques différentes mais reliées :
1/ D’où vient le black Friday 2/ Consommation, surconsommation et inégalités : de quoi parle t-on ? 3/ D’où vient la consommation “compulsive” ? Cf Bernard Stiegler 4/ Liens avec les limites planétaires & crise climatique et environnementale 5/ Petits commerces / grandes surfaces et e.commerce

17 septembre 2020 : les manifestations dans l’Oise

En dépit de l’urgence sociale et climatique, le gouvernement s’obstine dans l’impasse des politiques libérales. C’est pourquoi Attac  appelle, aux côtés des organisations syndicales (CGT, FSU, Solidaires, FIDL, MNL, Unef et UNL), à une grande journée de mobilisation le jeudi 17 septembre.

Les manifestations dans l’Oise :

– Compiègne : 10h, Cours Guynemer

– St Maximin : 10h, Rond-point du Bois des Fenêtres

– Beauvais : 14h30, Place Jeanne Hachette