Marche pour le climat – 9 mai 2021

La première lecture du projet de Loi Climat et Résilience à l’Assemblée Nationale a confirmé l’insuffisance de ce texte pour faire face aux urgences climatiques qui nous attendent. Il nous faut une loi ambitieuse pour nous aujourd’hui et nos enfants demain !

Une marche pour le climat aura lieu le dimanche 9 Mai à 14h à Clermont de l’Oise (rue de la République puis Parc du Châtelier). À partir de 15h au parc du Châtelier auront lieu des mini débats citoyens, portés par des associations autour de différentes problématiques liées à la loi climat.

Alertez vos députés ! Etrangers mineurs non-accompagnés

Un mouvement d’ampleur nationale se développe pour soutenir la cause des MNA (mineurs étrangers non accompagnés) et des jeunes majeurs étrangers isolés. Dernièrement, dans notre département, une pétition en faveur de Thierno (jeune ayant reçu un refus de titre de séjour) a recueilli plus de 20 000 signatures. Et le séjour de ce jeune homme a été régularisé.

Mais de nombreux autres jeunes majeurs étrangers subissent continuellement des refus de délivrance de titre de séjour. Ces refus sont donnés aux motifs qu’ils n’ont pas six mois de formation professionnelle ou de scolarisation à leur majorité, qu’ils n’ont pas apportés de preuves suffisantes de leur intégration, qu’ils n’ont pas de lien en France ce qui parait logique pour des mineurs non accompagnés !

Interpellez vos députés en leur envoyant un courrier. Il vous suffit de compléter l’en-tête et de l’envoyer à votre député.e :

Action contre les banques – Samedi 17 avril à Creil

Comme vous pouvez le constater Attac Oise ne reste pas “les 2 pieds dans le même sabot” malgré les difficultés à se mobiliser. La construction du “monde d’après” c’est maintenant que cela se joue. Dans le cadre d’une journée nationale d’action contre la “réintoxication du monde”, nous dénonçons par cette action le scandale des frais bancaires pour les plus précaires, et l’activité néfaste des grandes banques françaises (évasion fiscale et investissement dans les énergies fossiles).

Communiqué de presse sur le scandale des frais bancaires et la nocivité sociale et écologique des banques

Sur les frais bancaires

UFC Que choisir estime que chaque année environ 7 milliards d’euros sont ainsi ponctionnés par les banques aux 8 millions de personnes concernées par ces frais bancaires.

Bruno Lemaire, le ministre de l’économie a reconnu la pertinence du problème, qu’il compte régler par un décret et un dialogue avec les banques. Mais cela ne règle pas l’arbitraire des banques qui favorisent les clients les plus riches et ponctionnent les clients « fragiles ».

Depuis novembre 2020, des mesures de plafonnement des frais bancaires ont été mises en place en faveur des « clients fragiles » Ces frais sont plafonnés à un maximum de 25 € par mois pendant une durée fixe de 3 mois. Ce plafond peut être ramené à 20 € si le client bénéficie d’une offre spécifique « client fragile » de la part de sa banque. Cependant les banques traînent à proposer le service « Offre Client Fragile » aux personnes en difficultés de paiement. Actuellement environ 500 000 en bénéficient sur les 3,5 millions qui y sont éligibles.

Et que font les banques de cet argent ponctionné abusivement sur les plus pauvres ?

Sur l’évasion fiscale

Elles continuent de favoriser l’évasion fiscale (environ 100 milliards par an) et utilisent une partie pour continuer à investir dans les énergies fossiles

Sur l’écologie

4 entreprises (Crédit agricole, société générale, total, Bnp Paribas), chacune prise isolément, ont une empreinte carbone supérieure à celle de la France. Ces chiffres démontrent la contribution majeure des grandes entreprises françaises au réchauffement climatique, en contradiction flagrante avec leurs discours.

Sur la loi Climat

Et pendant ce temps que font les députés de la majorité ?

« Le Parlement a jugé irrecevable l’ensemble des amendements (déposés par 117 députés dont 45 LREM) concernant la responsabilité des entreprises dans le changement climatique », constate ainsi l’association Oxfam. À titre d’exemple, l’amendement porté par Delphine Batho sur la participation des entreprises, à hauteur de leur chiffre d’affaires, au financement de la transition écologique – selon la proposition PT3.2 de la Convention Citoyenne pour le climat – a été jugé irrecevable par le gouvernement.

C’est pour dénoncer ces scandales, que nous organisons une manifestation devant des banques de Creil le samedi 17 avril à partir de 10h

Retour en images – Manifestation “pour une Vraie Loi Climat” du 28 mars 2021

Retrouvez le bilan de notre action sur France 3 Picardie, qui a réunit près de 600 personnes dynamiques, joyeuses, motivées, déterminées et responsables (vis à vis du covid) à Clermont-de-l’Oise

Le Courrier Picard a consacré un article au sujet de la manifestation :

Le Bonhomme Picard en a parlé également :

Ainsi que Oise Hebdo :

Enfin, un grand merci à Pascal Gély pour ces photos !

Marche pour le Climat Manifestation a l appel de : ALEP, ALSO, AMAP de Creil, ANACR, ATTAC, AUSV, Cap Sud Emergence, Carnaval des Possibles, Cent pour un Toit / Famille, Centre G. Brassens, Citoyens pour le climat, CLAC, CLCV, Collembole, Confederation paysanne, Correlation, Ecureuils Roux, Escape Frame, FO Cheminots, FSU, La Discute, La petite Bray tagne, LDH, Oisux, SNEP, Reseau veillee des ecoles, SNUIPP, Solidarite Migrants, UD-CGT A Clermont de l’Oise le 28 mars 2021.

Marche pour le climat du 28 mars : informations et ressources militantes

Retrouvez sur cette page les informations et ressources concernant la Marche pour le climat du 28 mars !



1/ L’appel du collectif Oise pour la marche pour le climat du 28 mars en
(De nombreuses signatures d’associations continuent d’arriver, nous les y ferons figurer ultérieurement)

Le tract au format pdf :

Tractages à venir

  • Vendredi 26 de 8h à 8h30 lycée Cassini de Clermont
  • Samedi 27 à partir de 8h marché de Clermont et à 10h marché de Beauvais



2/ L’appel des associations de professionnels en conseil climat énergie
et environnement https://bit.ly/30NQBBA (RÉSERVÉ AUX PERSONNES MORALES)

3/ Notre communiqué de presse au sujet de la manifestation

Enfi, Oise Hebdo a publié un article au sujet de l’événement :



Des précisions sur la préparation (dates, heures, lieux de tractages),
de réalisation de pancartes seront affichées dès que possible, ainsi que le détail de l’organisation du déroulement !

Nous avons pris rendez-vous avec les députés de l’Oise et nous vous tiendrons informés sur le sujet au plus vite.

Nous vous rappelons que vous pouvez utiliser ces courriers pour
interpeller le député de votre circonscription (les coordonnées sont
dans l’onglet “ressources”)

Pensez à vous munir de l’attestation de déplacement dérogatoire
nécessaire pour avoir le droit de manifester. Un modèle se trouve
également dans l’onglet “ressources “

MANIFESTATION ANNULEE le 20 mars 2021 : Droit au séjour pour Thierno

Suite aux annonces gouvernementales instaurant de nouvelles mesures en lien avec la situation sanitaire, et devant les interrogations légitimes que se posaient les citoyens au sujet de la manifestation prévue ce samedi 20 mars à Nogent et Creil, le collectif organisateur a décidé d’annuler cette manifestation et de la reporter à une date ultérieure où les jeunes majeurs concernés pourront participer et s’exprimer.

Les actions en leur faveur ont déjà obtenu un premier grand résultat : la levée de l’OQTF pour Thierno Tahirou, dont la situation va pouvoir évoluer favorablement. Mais pendant ce temps d’autres OQTF aussi injustes tombent quotidiennement sur des jeunes. La lutte continue donc avec la même détermination malgré ce contretemps.

le Collectif organisateur


ATTAC OISE – CENT POUR UN TOIT OISE – COLLECTIF DE SOUTIEN À THIERNO TAHIROU – LIGUE DES DROITS DE L’HOMME – SOLIDARITÉ MIGRANTS BEAUVAIS – SOLIDARITÉ SANS PAPIERS CREIL – CERCLE DE SILENCE DE BEAUVAIS – FSU – UNSA ÉDUCATION – LIBRE PENSÉE OISE – SECOURS CATHOLIQUE

Attac Oise soutien la Journée mondiale de mobilisation de la jeunesse pour le climat et la justice sociale le 19 Mars

Depuis janvier 2019, Youth for Climate est le mouvement des jeunes pour le climat, avec 130 groupes locaux en France, et dans de très nombreux pays avec le mouvement Fridays for Future, lancé par Greta Thunberg

Une fois de plus, la jeunesse se mobilisera pour le climat et la justice sociale le 19 Mars 2021.Motivée par l’inaction toujours flagrante du gouvernement et des pouvoirs publics pour garantir son avenir, elle continue, 2 ans après la première grève pour le climat du 15 Mars 2019, de rappeler l’urgence climatique, celle d’écouter les scientifiques, celle d’une transition radicale et socialement juste, et celle d’un système plus démocratique. Le saccage des mesures de la Convention Citoyenne pour le Climat, dont plus de 80% ont été modifiées ou tout simplement supprimées, n’est qu’une illustration de plus de l’absence de volonté du gouvernement à prendre des mesures réelles. L’ensemble des instances d’évaluation des mesures est critique. Du Haut Conseil pour le Climat qui dit du projet de loi que les mesures qu’il contient « ont un potentiel limité[…] soit à cause de leur périmètre d’application restreint ou des délais allongés de mise en œuvre » [1] au CESE affirmant que la « mise en œuvre [des mesures] à terme rapproché est incertaine » et qualifie les mesures prises d’ « insuffisantes »[2], en passant par le Conseil d’État qui souligne que l’étude d’impact est « trop souvent superficielle » [3], il ne semble rester des 149 propositions formulées par les citoyen·nes qu’une silhouette disparaissant sous la montagne d’expérimentations et remises à plus tard.

Manifestation samedi 13 mars 2021 contre la Loi sécurité globale

MANIFESTATION à BEAUVAIS SAMEDI 13 mars 2021
10h30 place Jeanne-Hachette

Rappel : La proposition de loi « Sécurité Globale », représente une atteinte gravissime à l’Etat de droit et aux libertés fondamentales. Son article 24 cherche à dissuader tout ci- toyen de filmer l’action de la police, ce qui entraverait la liberté d’informer et d’être in- formé et invisibiliserait davantage les violences policières.

L’ensemble de la loi élargit de manière indiscriminée les pouvoirs de surveillance de la police, en généralisant l’usage des drones et de caméras-piétons, dispositifs pouvant être reliés à des logiciels de reconnaissance faciale qui annihilent toute notion de vie privée dans l’espace public. Ce texte, avec le projet de loi « Confortant les principes de la Répu- blique », les décrets élargissant le fichage politique ou les récentes attaques contre les libertés académiques, est le symbole d’une évolution d’un Etat de droit vers un Etat de police, dans lequel le citoyen est considéré comme une menace. Enfin, le Schéma natio- nal de maintien de l’ordre (SNMO) du 16 septembre, dont la coordination demande sa suppression, assimile les journalistes à des manifestants.

La France glisse doucement mais sûrement vers un état illibéral, autoritaire et policier, alors que le monde entier est confronté à une pandémie. Nos libertés, si chèrement ac- quises, fondent comment neige au soleil depuis de nombreux mois. La société civile tou- te entière doit prendre conscience que le jour d’après que nous espérions plus solidaire se transforme finalement en cauchemar d’après.

Créée le 8 novembre 2020, la Coordination nationale #StopLoiSécuritéGlobale est déter- minée à s’opposer à tous ces textes liberticides sur lesquels les parlementaires légifèrent en service commandé par le gouvernement pour restreindre nos libertés.

Cet appel national et local est lancé par un front constitué d’organisations syndicales, d’associations et de partis politiques membres entre autres du collectif « Stop LoiSé- curitéGlobale » et du collectif « Oise pour la Liberté d’Expression » : ANACR Oise, Association France Palestine, Solidarité Beauvais, ATTAC, Le Cercle Condorcet de l’Oise, La Ligue des droits de l’Homme BEAUVAIS, La Libre pensée Oise, CGT Oise, FSU Oise, La France Insoumise du Beauvaisis, NPA Oise, PCF OISE, Solidarité Migrants,…

Appels pour le 6 mars : l’association Attac Oise sera présente !

Plusieurs rassemblements auront lieu dans l’Oise le 6 mars 2021 à 10h30 sur le marché à BEAUVAIS, COMPIEGNE

Dress code : venez habillé-e-s de vos vêtements de travail favoris (bleus, blouses, tabliers)

POUR L’ÉGALITÉ PROFESSIONNELLE ET SALARIALE : 25 % d’écart de salaire entre les femmes et les hommes. C’est comme si chaque jour à partir de 15h40, les femmes travaillaient gratuitement. Ça suffit !

POUR LA MIXITÉ DES MÉTIERS ET LA REVALORISATION DES MÉTIERS A PRÉDOMINANCE FÉMININE : Seuls 17 % des métiers sont mixtes et 50 % des femmes se concentrent dans 10 familles de métiers à forte utilité sociale mais sous-payés (aides à domicile, assistantes maternelles, agente d’entretien, métiers du soin, de l’éducation). Ça suffit !

POUR LE PARTAGE DES TÂCHES DOMESTIQUES ET ÉDUCATIVES :71 % des tâches domestiques sont prises en charge par les femmes et 65 % pour les tâches éducatives. Une femme consacre en moyenne 16 heures de plus par semaine qu’un homme a la réalisation de ces tâches. Le confinement a encore aggravé la situation. Ça suffit !

POUR L’ACCES DE TOUTES AUX DROITS FONDAMENTAUX ET A DES SERVICES PUBLICS DE QUALITÉ : Il faut des logements décents et accessibles à toutes et tous, des services publics accessibles à toutes sur l’ensemble du territoire… Ça suffit !

POUR LA PROTECTION DES FEMMES VICTIMES DE VIOLENCES SEXISTES ET SEXUELLES : 1 milliard pour lutter contre ces violences est nécessaire. 225 000 femmes victimes de violences conjugales (et 97 féminicides en 2020), 1 viol toutes les 6 minutes. Ça suffit !

POUR EN FINIR AVEC LE HARCÈLEMENT ET LES VIOLENCES AU TRAVAIL : 1 femme sur 3 harcelée sexuellement et 80 % confrontées à des comportements sexistes au travail. Ça suffit !

POUR DÉNONCER LES DISCRIMINATIONS DE GENRE, DE CLASSE ET DE RACE ET LES VIOLENCES RACISTES :Des femmes sont à la croisée de plusieurs formes de discriminations mais aussi de violences comme les femmes migrantes. Ça suffit !

POUR L’ACCÈS PARTOUT ET A TOUTES A l’IVG : 5000 femmes partent chaque année avorter à l’étranger car elles ont dépassé les délais. Ça suffit !

Manifestation pour le respect des droits des mineurs et jeunes majeurs isolés :
> BEAUVAIS, 6 mars 2021 13h30 devant la gare

Et aussi :
> NOGENT/CREIL, 20 mars 2021 à 14h place des 3 rois

Plus d’informations sur le tract suivant :

Retour en images : Attac Oise se mobilise contre Amazon ! Action du 30 janvier 2021

Ce samedi 30 janvier, à l’initiative d’Attac Oise, un rassemblement s’est tenu à l’encontre de l’installation d’Amazon à Senlis, et fut l’occasion d’établir un premier contact avec les salarié.e.s de l’entrepôt.

Malgré une météo qui a peut être fait hésiter plus d’un.e, nous l’avons fait et ce fut une réussite. Près de 50 personnes se sont rassemblées dans une ambiance festive… et il a même fait presque beau sur la fin de matinée. Nous avons ainsi contribué à la réussite de l’action nationale d’aujourd’hui contre les pratiques d’Amazon (voir sur le site d’Attac France).

Prise de parole du président d’Attac Oise , Thierry Patinet
Chaîne humaine

Nous avons pu avoir une excellente couverture de presse (la radio locale RVM, 2 journaux – Le Parisien et Oise hebdo – et surtout France3 Picardie.

Après renseignements nous tenons à préciser :

– Amazon communique sur le fait qu’il aide les commerçants à trouver des débouchés. Mais il faut savoir qu’Amazon fixe unilatéralement les conditions et met ainsi les commerçants sous sa dépendance. Un exemple, quand la France a adopté la taxe GAFA, Amazon a directement répercuté sur les commerçants une hausse de sa commission de 3%.
Concernant l’interview des 2 salarié.e.s, sans remettre en cause leur parole (tant mieux s’ils vivent bien leur situation), ceci étant ;

– Amazon mène un gros travail de communication pour faire parler des salariés expliquant à quel point c’est le bonheur de travailler pour Amazon. Pour nous ce n’est que de la com et  les salariés lambda n’ont pas le droit de parler (les intérimaires signent même une charte de confidentialité leur interdisant de s’exprimer). N’oublions pas qu’Amazon mène une politique antisyndicale et que nous faisons plus confiance aux syndicats pour décrire la réalité des conditions de travail chez Amazon. Enfin nous vous renvoyons sur l’excellent reportage d’Elise lucet (dans cash investigation du 28 janvier) intitulé “Entrepôts, un univers impitoyable”

Pour lire l’article, clic droit puis “afficher l’image”

Nous vous invitons à relayer dans vos réseaux la dynamique que nous avons créée, et qui participe de la convergence des luttes !