Interpellez députés et sénateurs ! Black Friday, E-commerce, Climat… Les limites du capitalisme sont dépassées

Le confinement lié au coronavirus aggrave la désertification des centres villes. Cette dernière avait déjà bien commencé avec l’implantation débridée des grandes surfaces en périphérie, et cela s’accentue avec le e-commerce. Ce n’est pas le principe du commerce en ligne en tant que tel que nous critiquons. L’exemple des magasins « La ruche qui dit oui », qui permettent la commande en ligne auprès de petits producteurs locaux, est une excellente chose. Idem pour les initiatives actuelles appelées « Clique & collecte » auprès des petits commerçants.

A l’heure où le re-confinement contraint 200 000 commerces non-alimentaires à fermer leurs portes, les grandes plateformes de e-commerce comme Amazon accroissent leurs parts de marché et menacent plus que jamais les commerces de proximité.

Il faut d’urgence casser  l’emprise des G.A.F.A.M notamment d’Amazon :

  • Cela commence par exiger du gouvernement une taxe exceptionnelle sur les bénéfices réalisés  et le paiement des impôts. Trouvez ci-dessous un modèle de courrier à adresser à nos députés et sénateurs, ainsi que leurs coordonnées.
  • Soutenons la pétition des 150 citoyens pour le climat

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.